Liste des résultats obtenus grâce au programme et à la méthode Bioimis

Les études et les recherches conduites par le Centre de Recherches Bioimis ont permis de créer un Programme Alimentaire qui, outre à permettre une bonne perte de poids, garantit aussi une totale sécurité en matière de santé.

L'Équipe Scientifique Bioimis a dédié et continue de dédier une grande quantité d'énergie et ressources pour assurer un maximum de résultats avec un service toujours plus innovant.

Les résultats obtenus par les études conduites en collaboration avec les chercheurs et les universités italiennes démontrent comment le Programme Alimentaire Bioimis résulte être une solution valable pour réduire rapidement et en pleine sécurité le poids en excès, en mangeant à satiété, sans peser les aliments ou compter les calories.

Ci-après seront résumés les principaux résultats obtenus par les personnes qui ont suivi le Programme Alimentaire Bioimis ; pour ceux qui seraient intéréssés à approfondir, les liens consentent à accéder au document complet.

Efficacité du Programme en matière de perte de poids et analyses hémato-chimiques1

Sous la direction du Centre de Recherches Bioimis avec la collaboration du Dr Marchetti D., experte en Sciences Statistiques

La première étude a été effectuée sur un groupe de 1836 personnes, pour évaluer les réponses obtenues en matière de poids ainsi que de santé, après avoir suivi le Programme Alimentaire Bioimis pour une période de 60 jours, en mangeant à satiété les aliments conseillés sur la base de leurs propriétés biochimiques et des données communiquées quotidiennement par chaque individu.
Après 60 jours de Programme, voici les résultats :
  • Poids

    une diminution moyenne du poids de 13 kg chez les hommes avec une perte maximale de 40 kg et 10 kg en moyenne chez les femmes avec une perte maximale de 24 kg ;

  • BMI

    la diminution moyenne est de 4,3 points pour les hommes avec une perte maximale de 11 points et elle est en moyenne de 3,8 points pour les femmes avec une perte maximale de 9 points ;

  • Cholestérol total

    des valeurs de 5% en moyenne par rapport à la valeur initiale ;

  • Hbglic et Glycémie

    diminution de 0,4% en moyenne pour l'hémoglobine et de 10% en moyenne pour la glycémie ;

  • Triglycérides

    diminution des valeurs de 28% en moyenne par rapport aux  valeurs initiales ;

  • Azotémie et Créatinine

    aucune altération des valeurs qui, en moyenne, restent invariées par rapport aux valeurs initiales.

Composition de la recherche chez les sujets qui ont suivi le Programme Alimentaire Bioimis

1836
Sujets qui ont suivi le Programme

Résultat de la recherche sur la perte de poids après 60 jours de Programme

13kg
Perte moyenne
Hommes
10kg
Perte moyenne
Femmes
40kg
Perte maximale
Hommes
24kg
Perte maximale
Femmes

Résultat de la recherche sur la perte de BMI après 60 jours de Programme

4,3
Moyenne de points perdus
Hommes
3,8
Moyenne de points perdus
Femmes
11
Perte maximale de points
Hommes
9
Perte maximale de points
Femmes

Résultats de la recherche par rapport aux valeurs initiales des sujets après 60 jours de Programme

5%
Perte moyenne de
cholestérol total
28%
Perte moyenne de
Tryclicérides
4%
Perte moyenne d'
Hémoglobine glyquée
10%
Perte moyenne de la
Glycémie
0%
Perte moyenne de
Azotémie
0%
Perte moyenne de la
Créatinine

Voir l'étude complète

Efficacité du Programme chez les sujets hypertendus2

Sous la direction du Centre de Recherches Bioimis

L'hypertension artérielle fait partie des maladies les plus répandues dans les pays industrialisés et frappe 20% de la population adulte. Elle se caractérise par la présence d'un taux de la tension artérielle stable au-dessus de la norme, considérée 140 mmHg la tension systolique (ou maximale) et 90 mmHg pour la tension diastolique (ou minimale).

La tension artérielle élevée peut se présenter sous deux formes différentes : hypertension primaire/essentielle dans laquelle il n'est pas possible d'identifier une cause et hypertension secondaire qui tend à apparaître soudainement.

C'est bien connu que l'hypertension artérielle essentielle fait partie d'un cadre plus complexe de pathologies et de facteurs de risque dit syndrome métabolique, qui constitue un critère de diagnostic.

En considérant ce qui est reporté dans la littérature relativement à l'amélioration des valeurs chez les sujets soumis à un régime alimentaire correct, nous avons effectué une analyse des données communiquées par nos clients au cours du Programme Alimentaire afin de mettre en évidence une concordance avec ces observations.

L’observation a été effectuée sur tous les clients qui en 2015 ont commencé le Parcours Alimentaire Bioimis déclarant de prendre un médicament pour l'hypertension.

Nous avons donc considéré 528 sujets hypertendus, desquels 162 hommes (30,7%) et 366 femmes (69,3%) et nous avons considéré la fréquence à laquelle est communiquée la modification de la thérapie et si celle-ci se produit avec une augmentation ou une réduction de la posologie

À ce sujet, il résulte que de l'échantillon initial, 114 clients ont déclaré d'avoir diminué le médicament pour la tension, en accord avec leur médecin traitant (21,7%), (dont 33,3% d'hommes et 66,7% de femmes) ; parmi ceux-ci, 43,5% des clients déclarent de l'avoir réduit dans les 30 jours du début du programme, 36,5% entre le deuxième et le troisième mois et 19% après 90 jours de Programme.

De plus 115 clients (21,8%) ont déclaré de l'avoir éliminé complètement, (dont 27,8% d'hommes et 72,2% de femmes) ; parmi ceux-ci, 19% des clients l'ont éliminé dans les 30 jours du début du Programme, 53% entre le deuxième et troisième mois et 28% après 90 jours de Programme.

Composition de la recherche chez les sujets hypertendus

528
Sujets hypertendus
162
Hommes
30,7%
366
Femmes
69,3%

Réduction ou élimination des médicaments contre l'hypertension

229
Résultats positifs
43,5%
114
Médicament réduit
21,7%
115
Médicament éliminé
21,8%

Sujets qui ont réduit le médicament contre l'hypertension

114
Sujets avec médicament réduit
34
20,1%
des hommes
80
21,8%
des femmes

Temps employé pour commencer à réduire le médicament

30
Jours
43,5%
60
Jours
36,5%
90
Jours
19%

Sujets qui ont éliminé le médicament contre l'hypertension

114
Sujets avec médicament éliminé
32
19,7%
des hommes
83
22,6%
des femmes

Temps employé pour éliminer le médicament

30
Jours
19%
60
Jours
53%
90
Jours
28%

Voir l'étude complète

Efficacité du Programme en matière d'indicateurs de stéatose hépatique

Sous la direction du Centre de Recherches Bioimis

La stéatose hépatique est une pathologie du foie qui peut avoir différentes étiologies et elle peut être distinguée en alcoolique et non alcoolique. Dans le deuxième cas, la cause principale est due au dépôt excessif de graisses (triglycérides) dans le foie.

Des évidences en littérature démontrent que le rapport entre les transaminases peut être suggestif de sa pathogénésie (alcoolique ou non alcoolique).

En plus, une hypothèse qui est souvent indiquée par les experts en nutrition contre des régimes qui provoquent une rapide perte de poids est que si le poids perdu est supérieur à 5 kg par mois, ils causent une confluence d'acides gras, supérieure à la capacité de gestion de l'organe. Les acides gras en excès iraient donc se déposer dans l'organe hépatique, ne pouvant pas être éliminés, ils induisent l'apparition ou l'aggravation de la stéatose.

À cette fin, nous avons effectué une analyse sur 1067 clients, en considérant les valeurs AST et ALT à temps 0 et à 60 jours.

Bien que n'ayant pas un diagnostic radiologique initial de la stéatose et ne pouvant pas évaluer échographiquement la situation du foie dans les deux points d'observation, on peut conclure que les transaminases (indicateurs des dégâts hépatiques), en moyenne s'améliorent dans le temps.

Puis, le nombre de clients avec un rapport suggestif de transamines de stéatose non alcoolique se réduit à 60 jours du départ, ceci est valable même pour les sujets qui perdent plus de 10 kg dans les premiers deux mois du programme.

Voir l'étude complète

Sécurité dans la prise de protéines.3

Sous la direction du Centre de Recherches Bioimis avec la collaboration du Dr Gerardo Bosco du Département des Sciences Biomédicales - laboratoires de Physiologie Humaine – Université de Padoue, Italie

Étant donné que Bioimis permet un parcours personnalisé sur la base du type d'alimentation préférée d'un sujet (omnivore, végétarienne, pas de viande, pas de poisson), pour celui qui est omnivore et donc qui mange de la viande et/ou du poisson, par une étude, on a voulu vérifier la sécurité dans l'absorption de protéines d'origine animale.

Bioimis permet de manger à satiété une nourriture saine et naturelle, mais par-dessus tout permet de suivre une alimentation variée et équilibrée, composée de carbohydrates, protéines, graisses et tous les nutriments essentiels.

Donc, en vertu du fait qu'avec Bioimis il n'y a pas de quantité maximale à respecter, si on consomme des doses très importantes de protéines, l'alimentation pourrait devenir hyperprotéique, mais si on s'en tient au dosage normal, l'alimentation sera normoprotéique.

Cette recherche (effectuée en collaboration avec le Dr Grerardo Bosco du Département de Sciences Biomédicales - laboratoire de Physiologie Humaine – Université de Padoue, Italie) a été réalisée pour démontrer qu'une éventuelle prise de protéines supérieure à la dose nécessaire pour atteindre un état de satiété ne comporte pas de dégâts au niveau rénal.

D'éventuels niveaux recommandés sont reportés dans la littérature scientifique, mais seulement par prudence. Par contre, dans ces articles sont souvent répétés les effets négatifs que l'obésité et le surpoids provoquent sur tout l’organisme.

Voir l'étude complète

Une amélioration de la masse maigre au détriment de la masse grasse et amélioration des prestations.4

Thèse du Dr Federico De Gennaro, Université de Turin, Italie - Faculté de Médecine –Polo San Luigi Gonzaga

Une autre donnée importante qui émerge dans les différentes études est que la perte pondérale, évaluée par les mesures impédancemétriques, n'a pas été accompagnée de la perte de la masse maigre mais au contraire, il y a eu une amélioration significative en pourcentage au détriment de la masse grasse qui, par contre, est en nette réduction.

En particulier, l'étude a été réalisée dans la Structure Simple de Néphrologie de l'AOU San Luigi Gonzaga d'Orbassano (TO), où opèrent un dispensaire dédié aux patients atteints de maladie rénale chronique et une petite Unité de dialyse.

Il a intéressé les sujets néphropathiques ainsi que les sujets sains, confrontés avec des sujets qui suivent d'autres régimes. Pour les sujets qui ont suivi Bioimis, les résultats ont été plus que positifs.

À ceci, est ajoutée la confrontation sur les mesures d'Handgrip (évaluation de la force de concentration des muscles de la main) : une perte de force n'a pas été enregistrée mais au contraire, une amélioration des prestations. C'est un autre signe de bonne conservation des masses musculaires.

Voir l'étude complète

Prémisse aux études ci-après reportées sur l'efficacité du Programme Bioimis chez les patients atteints de pathologies rénales.5

Même si beaucoup n'en sont pas à connaissance, avant de se rapprocher à n'importe quel régime, il faut être certain que celui-ci soit sûr pour notre organisme et surtout pour les reins.

Le rein est un organe très sensible aux changements de notre organisme, même ceux du type alimentaire et c'est pourquoi, le rein a été pris en considération comme organe sur lequel faire des études approfondies parce que s'il fonctionne bien, tout l'organisme travaille de façon efficiente.

De nombreuses études ont été effectuées et réalisées avec la collaboration de l'Unité Sanitaire de l'Hôpital de Orbassano (Turin) et l'Université de Turin pour démontrer que le Programme Bioimis permet d'obtenir de bons résultats du point de vue perte de poids, même chez les personnes souffrant de pathologies rénales, en maintenant constant leur état de santé.

Nouveau schéma amaigrissant pour patients gravement obèses sous hémodialyses.6

Réalisé avec la collaboration de l'Unité Sanitaire de Néphrologie de l'Hôpital de Orbassano (Turin) et l'Université de Turin.

L'étude a été acceptée et présentée au Congrès National de la Société Italienne de Néphrologie qui s'est déroulé à Florence.
L'observation des patients obèses ou en surpoids et atteints d'une pathologie rénale, a démontré l'efficacité du Programme Bioimis à réduire le poids corporel et à améliorer certains paramètres hémato-chimiques des participants à cette étude.

Voir l'étude complète

Résultats chez les patients obèses et en hémodialyse.7

Réalisé en collaboration de l'Unité Sanitaire de Néphrologie de l'Hôpital de Orbassano (Turin) et l'Université de Turin.

L'étude a vérifié les résultats obtenus en associant la dialyse à un programme intense pour maigrir, comme Bioimis, chez les personnes obèses ou en surpoids soumises à dialyse.

Cette étude a révélé que les patients en hémodialyse et constamment contrôlés, peuvent suivre un programme pour perdre du poids en obtenant de bons résultats, sans effets collatéraux.

Voir l'étude complète

Résultats chez les patients obèses, atteints d'une maladie rénale chronique, avec la réduction de sel ajouté.8

Réalisé avec la collaboration de l'Unité Sanitaire de Néphrologie de l'Hôpital de Orbassano (Turin) et l'Université de Turin.

L'étude a voulu démontrer que la réduction de sodium dans le parcours alimentaire Bioimis comporte un effet seuil chez les patients obèses qui sont atteints d'une maladie rénale chronique et protéinurie de base majeure à 0,5 g/jour.

Ceci signifie que jusqu'à une certaine valeur d'élimination urinaire de sodium, la perte de protéines et l'élimination du sodium sont indépendantes, mais au-dessous d'un certain seuil ces deux phénomènes commencent à s'influencer mutuellement.

Voir l'étude complète

Résultats chez les clients en dialyse.9

Réalisé en collaboration de l'Unité Sanitaire de Néphrologie de l'Hôpital de Orbassano (Turin) et l'Université de Turin.

Pour l'étude nous avons essayé de faire suivre le Programme Alimentaire Bioimis à des patients qui sont quotidiennement en dialyse.

Les personnes ont perdu rapidement du poids et obtenu des améliorations en matière d'acidoses parce qu'en éliminant toute la nourriture pré-confectionnée qui contient des additifs, les habitudes alimentaires ont été modifiées de façon plus salutaire..

La réduction de la quantité de sel dans les repas a comporté un abaissement de la tension artérielle chez les patients hypertendus.

Voir l'étude complète

Un amaigrissement rapide chez les patients obèses "chroniques" ou en surpoids.10

Réalisé en collaboration de l'Unité Sanitaire de Néphrologie de l'Hôpital de Orbassano (Turin) et l'Université de Turin.

Une relation a été présentée au premier cours CME du Diabesity Working Group de l’ERA-EDTA qui a eu lieu à Ténérife, dont le but était de vérifier les résultats obtenus par un groupe de patients atteints de Maladie Renale Chronique qui a choisi comme régime le Programme Alimentaire Bioimis.

Une importante réduction du poids a été démontré ainsi qu'un bon contrôle de la protéinurie sans graves altérations métaboliques, en suggérant donc qu'un amaigrissement rapide est possible même chez les patients obèses "chroniques" ou en surpoids..

Voir l'étude complète

Résultats chez les patients obèses ou en surpoids atteints de glomérulopathie protéinurique.11

Réalisé en collaboration de l'Unité Sanitaire de Néphrologie de l'Hôpital de Orbassano (Turin) et l'Université de Turin.

Une seconde relation a été présentée au premier cours CME du Diabesity Working Group de l’ERA-EDTA qui a eu lieu à Ténérife, dont le but était celui de discuter les résultats obtenus chez les patients obèses ou en surpoids atteints de glomérulopathie protéinique avec l'utilisation de deux régimes en séquence : un régime amaigrissant intense à court terme, suivi d'un régime à bas contenu protéique à long terme.

Même si l'étude est encore en cours, elle suggère qu'une association séquentielle d'une intense perte de poids et d'un régime avec un contenu protéique bas pourrait avoir un succès pour l'amaigrissement de ces sujets, en maintenant quand même la masse maigre et en contrôlant l'hyperfiltration et la protéinurie.

Voir l'étude complète

La perte de poids dans les maladies rénales chroniques.12

Réalisé avec la collaboration de l'Unité Sanitaire de Néphrologie de l'Hôpital de Orbassano (Turin) et l'Université de Turin.

L'étude, publiée sur la revue Nutrients, a exposé le cas d'un patient atteint d'une maladie rénale chronique au stade quatre qui, après plusieurs tentatives pour perdre du poids, a trouvé la solution avec le programme Bioimis.

Il faut mettre en évidence que le patient était inapte à recevoir une greffe du rein à cause de son surpoids. En participant au Programme Bioimis, il a réussi à être inscrit sur la liste d'attente pour la greffe, grâce à ses conditions physiques optimisées.

Voir l'étude complète
Escolha país x

Escolha o seu país ou a sua nação

  • Australia
  • Brasil
  • Canada En
  • Canada Fr
  • Deutschland
  • España
  • France
  • Great Britain
  • Italia
  • Usa
  • Usa Es

Escolha pelo menos um país ou uma nação

Confirmar